Testeur de Brasabilité

Testeur de Brasabilité

La Balance de Mouillabilité se modernise. Méniscographe MICROTRONIC LBT210

Un test de brasabilité? Pourquoi faire?

La qualité des joints de soudure est la condition sine qua non pour assurer non seulement une conduction électrique parfaite entre le composant et le circuit imprimé, mais aussi sa tenue mécanique...

Les éléments tels que l'alliage de soudure, le flux, et la brasabilité des composants sont prépondérants dans la qualité du joint de soudure ainsi que sa fiabilité. La mesure de la qualité de ces éléments, par la méthode meniscographique va permettre de les qualifier, ou de procéder au contrôle d'entrée selon les normes en vigueur.

La méthode la plus fiable est de vérifier les composants à l’aide d’un testeur de brasabilité. Plusieurs normes internationales existent pour cette méthode. Ces systèmes testent la brasabilité des composants, de préférence lors des contrôles de réception. Si les résultats sont bons, les composants passent alors en zone de production. Lorsque les résultats sont inacceptables, tout un lot peut être renvoyé au fabricant ou au distributeur pour être remplacé. La société peut aussi passer commande auprès de sa seconde source, avant qu’un manque de composants ne perturbe la production.

Si aucune action n’est prise pour tester la mouillabilité des composants, le produit risque de ne pas passer le test fonctionnel en fin du cycle de production, en raison de joints de soudure de mauvaise qualité. Les produits défectueux nécessitent des réparations coûteuses ou ne peuvent pas être réparés. Les pièces au rebut et défaillances sur le terrain peuvent s’avérer plus coûteuses que le coût d’investissement d’un équipement de test.

Le Testeur de Brasabilité

Le test de brasabilité est facilement réalisé à l’aide d’un équipement de mesure commandé par PC. Toutes les données relatives au composant et au test sont paramètrés. Puis le composant est fixé sur un support et fluxé. Le support est placé sur le testeur et fixé. Le test démarre et le logiciel du système intègre toutes les données du test, affichant la courbe du test avec les données de la norme standard choisie pour déterminer la brasabilité. Le test devra être réalisé avec environ 10 composants échantillons provenant du même lot de composants pour obtenir une valeur moyenne.

lbt210.jpgLe testeur de brasabilité Microtronic LBT-210 dispose d’un logiciel qui indique des informations statistiques telles que la valeur moyenne, l’écart-type et autres. Une caméra en option permet une vidéo du cycle de test, lqui peuvent êtres sauvegardés. De plus, le système dispose d’une fonction permettant de réaliser un test sous atmosphère d’azote, fonction qui peut être activée et paramétrée via le logiciel.




Cliquez ici pour ouvrir le site dédié

 

Mesures

La méthode la plus couramment utilisée est un test qui utilise un creuset rempli du même alliage que celui utilisé sur la ligne de production. Les creusets sont interchangeables quand plus d’un alliage de soudure est utilisé. Le composant à tester descend dans la soudure en fusion, à une vitesse déterminée. La position exacte de la surface du bain de soudure est déterminée par un capteur laser sans contact. Un grattoir retire toute oxydation de la surface avant chaque test.

Au départ, plonger le spécimen d’analyse dans la soudure en fusion entraîne un déplacement de soudure car le spécimen d’analyse est à température ambiante et la soudure n’a pas encore mouillé le composant. La force de déplacement est d’ores-et-déjà mesurée. Une fois que le spécimen d’analyse a atteint la température de soudure, le mouillage débute. La soudure recouvre le spécimen du test et la forte tension en surface de la soudure en fusion tire vers le bas le spécimen. Ces forces sont mesurées de façon précise et sont affichées sur l’écran sous forme d’une courbe Force/temps. Toutes les données précédentes  sont également disponibles. Le logiciel calcule la force de mouillage et l’angle de ménisque selon les mesures relevées.

Cette valeur peut être comparée aux valeurs d’autres spécimens. Le logiciel a pour avantage de pouvoir comparer les données de tests précédents d’un même composant à partir d’une base de données pour fournir une tendance en matière de qualité. Autre test couramment utilisé : le test « globule » réalisé avec une bille de soudure en fusion. La séquence de test est similaire à celle du test avec le creuset. L’oxyde doit être retiré de la bille de soudure en fusion à l’aide d’un flux. Le spécimen du test est placé sur le milieu du globule à l’aide d’axes X et Y motorisés. Le globule doit être replacé après chaque test. Des particules de soudure de différents alliages de 1-4 mm sont fournies.